Mon premier appartement

Mon premier appartement

 

Bonjour à toutes et à tous, c’est Céline. J’ai envie aujourd’hui de vous parler de mon premier achat. Il remonte à 2014. Il s’agit d’un studio de 20m², situé au centre ville de Bordeaux.

LA bonne annonce !

Pour la petite histoire, et souligner l’importance des relations avec votre agent immobilier. Avant de trouver ce studio, nous avons réalisé avec Johanna plusieurs visites (environ une vingtaine) afin de nous former, mais aussi créer une relation avec l’agent immobilier en question.

Puis, au bout de trois mois sans nouvelles de l’agence, un message vocal est laissé sur le téléphone. Après l’avoir écouté, on s’empresse de recontacter l’agence.

Il faut réagir très vite, car il s’agit d’un appartement qui n’est pas encore paru sur le marché. Rendez-vous est pris pour le lendemain, nous sommes les 2ème à visiter. La première personne était un électricien qui a testé toute l’électricité de l’appartement, en tendant un peu l’oreille, j’ai pu entendre que tout est OK de ce côté 😉

La visite

Il s’agit d’un studio de 20m² dans une petite copropriété de 8 lots. Les charges sont correctes, pas de travaux de prévus dans la copro. Un immeuble en pierre bordelaise, pile ce que nous cherchions.
Il se compose d’une pièce principale qui fait office de chambre/salon/bureau. Une salle de bain. Et une cuisine séparée suffisamment grande pour y mettre une table et 2 chaises. Fenêtres double vitrage. L’appartement possède quelques meubles qui vont rester dans l’appartement et l’agent immobilier est prêt à faire une estimation haute pour permettre une diminution des frais de notaires !

L’appartement est dans son jus depuis vingt ans, et il est vendu vide. Quasiment pas de travaux à prévoir à par un bon rafraîchissement, que nous pouvons réaliser nous même pour diminuer les coûts au maximum.

L’après-midi même, après quelques calculs rapides et la réalisation de quelques plans pour aménager le studio, l’offre est déposée au prix soit 76 000 € frais d’agences inclus. Je n’ai pas négocié, car le prix était déjà tout à fait correct, légèrement en dessous du prix du marché. Quand vous êtes dans un marché tendu avec énormément de concurrence, il faut parfois prendre la décision de ne pas négocier le prix. Mais j’ai tout de même réussi à obtenir d’autres petites choses dont je vais vous parler plus bas.

Contre-visite faite avec Johanna afin de s’assurer de la bonne affaire. Et l’offre a été acceptée !

Le compromis et la recherche de prêt

Le vendeur qui n’habite pas dans la région est pressé de vendre avant la fin de l’été, car il souhaite échapper à la nouvelle loi sur les plus-valus. Pas de soucis de mon côté, j’ai déjà fait une simulation avec une courtière en prêt immobilier, l’offre passe sans problème auprès de la banque.

Seul point négatif pour le vendeur, son notaire est de mauvaise foi et refuse catégoriquement de réaliser le compromis et de se déplacer pour les démarches futures. Aussi, c’est l’agence immo qui réalise le compromis. Mon notaire prend contacte avec l’agence afin de relire le compromis et le valider avant signature.

La directrice de l’agence immo étant exaspérée par le comportement du notaire du vendeur me dit « tant pis pour eux, pas de dépôt de garantie, je vous fait confiance ; et je n’ai pas envie de m’embarrasser avec ça ! ». Génial ! Aucun frais à avancer, c’est top. De toute façon je compte bien acheter l’appartement qui sera exploité en location saisonnière. Au moment de la signature du compromis, nous avions déjà tourné les plans dans tous les sens possibles et savons déjà les couleurs et la quasi totalité des meubles et objets déco qui vont être mis dans l’appartement.

Comme il ne s’agit que de rafraîchissement, nous demandons à l’agence si le vendeur est ok pour que nous puissions débuter les travaux (nous ne recommandons pas forcément cette technique s’il s’agit de travaux plus importants, car en cas de litiges, les sommes que vous avez engagez dans les travaux seront perdus, et si vous avez abattu une cloison par exemple, il faudra la refaire à vos frais !).

L’agence demande au vendeur, et reviens vers nous avec une autorisation écrite et signée de la part du vendeur nous autorisant à débuté les travaux de rafraîchissement, avec pour seule condition de souscrire à une assurance pour le studio. Aussitôt demandé, aussitôt fait ! L’appartement est assuré, et les travaux ont démarré !

De mon côté, les travaux ont avancé petit à petit, et la courtière en prêt immobilier démarche les banques. Même pendant ses congés, elle m’appelle pour me dire que tout est ok, elle a une banque qui est prête à me financer ! Tout ce que je dois payer c’est les frais de notaires, les frais de courtage, et bien sûr, les travaux et le mobilier.Ce qui correspond à 6 600€ pour le notaire et la courtière. Et 3000€ pour les travaux et le mobilier, mais que nous avions déjà récupéré grâce à des petits boulots supplémentaires avant la signature du compromis.

Pour l’anecdote, Johanna travaillait en journée et le soir et week-end venait m’aider pour les travaux. Quand à mois, nous avions des gros problèmes d’employés dans mon emploi (abandon de poste, licenciement, arrêts maladies…) aussi, je travaillais plus de 50h à 55h par semaines.

Et malgré ça, l’adrénaline était tellement présente, que la fatigue ne se faisait même pas ressentir ! Nous avons bossé sur les travaux jusque tard dans la nuit, tous les week-ends, tôt le matin…

Allez, je sais que vous les attendez, quelques photos avant/après !!

Mon premier appartement Mon premier appartement Mon premier appartement

“ La pièce à vivre suffisamment grande pour mettre un vrai lit ! ”

Mon premier appartement    Mon premier appartement

“ La salle de bain “

Mon premier appartement    Mon premier appartement

“ Le petit plus, la cuisine séparée “

Signature de l’acte authentique

En attendant, le vendeur rageait contre son notaire qui retardait la vente en ne fournissant pas les papiers nécessaires à la réalisation de l’acte authentique. Si bien que la signature à eu lieu en octobre, alors que de mon côté j’aurai pu signer vers juillet/août.

Cela ma permit de finir les travaux et d’aménager le studio pile poile pour la signature de l’acte authentique. C’était génial, car il ne restait plu qu’à activer l’annonce de location !

Allez encore quelques anecdotes ? Le notaire étant à Libourne, nous avons dû prendre le train pour nous y rendre depuis Bordeaux. Heureusement que Johanna m’accompagnait, car je commençais à peine à me rendre compte de ce qui était en train de se passer. Et là les petites voix dans ma tête se sont toutes liguées ensemble pour me terroriser ! J’ai commencé à me sentir mal et à avoir la tête qui tourne LOL Je me suis vite remise, mais quand même ça m’a fait un choc de me dire que j’allais acheter un appartement et faire un prêt sur 25 ans de 76 000 € !

Une fois devant le notaire, il n’y avait que Johanna et moi. Ni le vendeur ni son notaire ne s’étaient déplacés, même l’agent immobilier n’était pas venue non plus. Tant pis ! Toutes les procurations avaient été données à ma notaire qui s’est un peu étouffée en lisant le prix auquel le bien avait été acheté dans les années 2000. Environ 20 000 € !!! Elle a dû le relire 3 fois pour être sûre que c’était bien ça.

Quelques astuces

Comme vous avez pu le voir, même si je n’ai pas négocié le prix, j’ai tout de même pu obtenir d’autres éléments tout aussi intéressants :

  • travaux anticipés, ce qui a permis un gain de temps considérable et une mise en location dès le jour de la signature.
  • estimation des meubles qui à permis une diminution des frais de notaires.
  • absence de dépôt de garantie qui aurait pu être de 3800 € à 7600 €. Même s’il aurait été déduit du prix d’achat final, il faut pouvoir mobiliser cette somme. Dans mon cas, cela m’a permis de l’utiliser pour les travaux et l’ameublement 😉

Aujourd’hui cet appartement est encore en location saisonnière. Nous vous parlerons des chiffres de ce studio et du cashflow qu’il dégage chaque mois dans un prochain article !:-)

 

Si vous avait apprécié cet article, n’hésitez pas à le partager et à liker notre page facebook

Laisser un commentaire