Les 7 méthodes possibles pour gagner une retraite anticipée (grâce à l’immobilier)

investir dans l'immobilier

 

Si comme nous, vous pensez que l’on peut faire beaucoup mieux qu’un livret A à 0.75%, et que la retraite on pourra faire une croix dessus, bienvenue parmi nous !

Abordons ensemble les méthodes que l’on peut adopter pour créer des revenus alternatifs explosifs grâce à l’immobilier.

Mais qu’est-ce qu’un revenus alternatif ? Ce sont tous les revenus engendrés autres que ceux tirés du salariat. Dans l’immobilier, c’est donc tous les revenus que vous percevez grâce aux loyers ou grâce à la plus-value d’une revente.

J’aime tout particulièrement l’immobilier car c’est le seul actif où l’on peut faire un bon prêt à la banque. La banque vous prête de l’argent, et ce sont vos locataires qui remboursent le prêt. Intéressant n’est-ce pas ?

Cependant, pour avoir de grands résultats, il faut faire différemment de la grande majorité.

Parking et Garage

location parking

On n’y pense pas souvent, mais acheter un parking pour le mettre en location peut-être très rentable. Tout particulièrement en milieu urbain où il y a peu de parkings et une forte demande.

C’est plutôt formateur car on suit les mêmes étapes que pour l’achat d’un appartement. Les charges de copropriété sont peu élevées et il y a peu d’aménagement et d’entretien à prévoir. Un pot de peinture suffit 

En achetant des lots, la négociation est plus aisée. Certains malins, pour maximiser leur rentabilité, ce sont spécialisés dans les parkings motos. Ainsi, par exemple, au lieu de louer une place à 50€/mois pour une voiture, ils louent 3 places motos à 20€/mois chacune, soit 60€ au lieu de 50€.

Rénovation et réagencement d’appartement

C’est le coup de baguette magique sur un bien vétuste. Trouver un bien nécessitant d’être rénover permet à la fois, de le négocier au prix le plus bas, et d’optimiser son agencement. Ainsi, un grand studio aura plus de valeur s’il est transformé en T2, et en créant une vrai chambre séparée. De plus, il pourra être loué plus cher.

Donc privilégiez d’acheter un bien à rénover, dégradé, sale, mal agencé mais qui a un fort potentiel. La majorité des personnes préféreront des biens ne demandant pas ou peu de travaux. C’est tout particulièrement ce que l’on recherche.

Bien sûr, cela demande plus de travail avec la gestion des travaux, mais le jeu en vaut la chandelle.

Division de grands appartements

division d'appartement

Diviser une grande surface en deux, voir trois lots peut être très rentable également.

En effet, de grandes surfaces sont en général difficile à louer très cher, car peu de personnes peuvent se le permettre. Donc les transformer en surfaces plus petites peut être très malin. Ainsi, un T4 de 100m2 loué 1000€/mois peut être transformé en 3 T2 à 500€/mois chacun (soit 1500€/mois).

Dans ce cas, il faut trouver le bien qui permet parfaitement la division. Nécessité de nombreuses fenêtres, d’arrivées et de sorties d’eau facilement aménageable, création d’un sas d’entrée, un règlement de copropriété le permettant. Et avoir de solides connaissances ou de bons artisans pour s’assurer de la possibilité de mettre à terme ce projet dès la première visite !

Immeuble de rapport

achat immeuble de rapport

Un bon moyen pour éviter la copropriété et les décisions qui vous sont imposées.

Vous êtes le seul maître à bord.

En contrepartie, vous êtes aussi le seul à supporter les travaux. Je pense que ça peut en valoir la chandelle quand vous voyez que certains immeubles sont au prix d’un grand appartement ou d’une maison. Vous avez également moins de concurrents pour ce type de biens.

Et en cas de vacance d’un appartement, les autres sont là pour couvrir l’absence du loyer de celui-ci le temps de retrouver un locataire, ou de réaliser des travaux de rafraîchissement.

Location saisonnière

location saisonnière

C’est plus une façon d’exploiter son bien. On en parle beaucoup et vous en avez déjà certainement entendu parler.

En gros, vous louez à la nuitée votre bien. Par exemple, vous louez un appartement de 20m2 à 50€ la nuit. Ainsi, si vous louez 25 nuits par mois, nous en sommes à 1250€ au lieu de 550€/mois dans une location simple.

Cela permet de doubler vos revenus. Pas mal, hein ?

La seule chose, c’est que c’est très chronophage si vous vous occupez de tout ! C’est-à-dire les entrées et sorties, le ménage, l’envoie des contrats, la récupération des cautions, des loyers, collecter et reverser la taxe de séjour.

L’idéal est de pouvoir déléguer à une personne de confiance au plus vite Smile

Colocation

C’est une autre façon de tirer parti de son bien. Notre société évolue et la colocation est en plein boom. Il y en a pour les étudiants, les jeunes actifs, les familles monoparentales, les intergénérationnelles et les colocations entre seniors.

La colocation est une façon de mutualiser ses dépenses et de créer du lien avec d’autres personnes.

Je trouve que c’est un rapport gagnant-gagnant avec les locataires. En effet, d’un côté les locataires profitent d’une grande surface à moindre coût car ils divisent le loyer et de l’autre vous pouvez le louer un peu plus cher. Pour la majorité des personnes la colocation fait peur, surtout quand il s’agit d’étudiants.

Achat-revente

pexels-photo-101808

Comme son nom l’indique cette stratégie consiste à acheter un bien puis le revendre avec une plus-value.

Il est évident que pour optimiser une plus-value, rénover le bien me semble inévitable.

Le seul inconvénient c’est qu’on ne peut pas le multiplier à de nombreuses reprises car on peut être assimilé « marchand de bien ». La fiscalité n’est alors plus la même, et votre marge risque de s’en faire ressentir si vous n’y aviez pas songé. Donc le faire 1 fois tous les 2 ans en nom propre me semble un bon timing.

Ce bien doit donc être absolument une bonne affaire.

Dites-moi dans les commentaires si vous connaissez une autre méthode efficace pour devenir indépendant financièrement grâce à l’immobilier.

Photo par thinkpanama, tim caynes, lorenzo cafaro, Matthew Wiebe, lucas fox barcelona- ibiza, photo mix

Laisser un commentaire