La location saisonnière

la location saisonnière

 

La location saisonnière séduit de plus en plus de propriétaires

En effet, il est possible de toucher beaucoup plus de loyer qu’avec une location classique (nue ou meublée). Cela permet de décupler les possibilité de rentabilité d’un bien de manière parfois hallucinantes.

Veillez tout de même à vous renseigner auprès de votre ville si la location saisonnière est autorisée. Et si c’est autorisé, demandez les démarches que vous devez accomplir pour déclarer votre bien à la mairie.

En procédant ainsi, vous serez amené à collecter la taxe de séjour auprès de vos futurs locataires de courte durée. Pour ensuite la reversée à votre mairie.

La taxe de séjour varie d’une ville à l’autre, aussi demandez bien le montant de celle-ci. De plus elle peut également varier si vous souhaitez faire classer votre meublé de tourisme en fonction du classement qu’il obtiendra. Le classement est payant, mais il n’est pas obligatoire, et peut permettre de prétendre à des déduction fiscales complémentaires en fonction de votre fiscalité.

La location saisonnière nécessite une organisation importante

Pour commencer, vous devez vous inscrire sur les sites les plus sollicités pour la réservation de biens en location saisonnière (Airbnb, Booking, Tripadvisor…). Il vous faudra noter les spécificités de chacun des sites en cas de location. Certains sites prélèvent tout auprès du locataire (caution, loyer, frais de ménage…), d’autres vont vous laisser gérer la caution. Vous pouvez également, sur certains sites, choisir de vous occuper vous même de récupérer le loyer pour les réservations que vous recevez.

L’utilisation d’un ordinateur pour gérer les réservations, les différents calendriers de chaque sites, les contacts avec les locataires est indispensable. Je vous recommande également l’utilisation d’un smartphone et d’un abonnement avec un forfait Internet suffisamment conséquent. Les forfaits mobiles dit « low-cost » sont très bien pour ça, c’est ce que nous avons toujours utilisé.

Ainsi vous pourrez être d’autant plus réactif, quel que soit l’endroit ou vous vous trouvez. Pas besoin d’être chez vous scotché à votre ordinateur en permanence puisque aujourd’hui les sites proposent des applications très bien faites pour vous permettre de gérer quasiment tout avec votre smartphone.

Veillez à ce que vos calendriers soient bien mis à jour si vous ne voulez pas vous retrouver avec des doubles réservations qui vous obligeront à reloger vos locataires (vous devrez payer le surplus de la location trouvée si celle-ci est plus cher que la votre) et/ou à verser une indemnité auprès du site internet où la réservation à été réalisée.

Il va falloir également prévoir des jeux de draps/serviettes de bains en quantités suffisantes pour assurer le turn-over important provoqué par la location de courte durée. Vous pouvez choisir de tout gérer chez vous (il vous faudra alors avoir suffisamment de place pour faire sécher les linges et les stocker), d’utiliser les laveries automatiques (mais cela est encore plus chronophage) ou encore de passer par les services d’un pressing (il faudra peut-être compter des jeux de linges supplémentaires le temps d’attente des retours de vos linges propres).

Pour les check-in/check-out (entrées/sorties), j’ai tendance à préférer le contact direct avec le client plutôt que l’utilisation de boîtiers d’ouverture de porte à distance. Même s’ils peuvent être très pratiques si vous ne pouvez pas être présent physiquement à chaque entrée ou sortie de locataires. Vous pouvez aussi déléguer cette tâche à un gestionnaire (professionnel ou particulier) pour vous dégager du temps. Même chose pour le ménage, vous pouvez vous en occuper ou le déléguer.

Mettre votre bien en gestion vous permettra de vous dégager du temps libre. Mais faites attention à toujours garder un œil sur tout ce qui se passe afin que votre bien et les services proposés ne se dégradent pas avec le temps !

Si vous gérez tout vous même, cela vous permettra d’augmenter votre rentabilité, mais en contre-partie, cela vous demandera plus de temps.

Afin d’avoir une idée des chiffres que peut générer une location saisonnière, >>> vous pouvez lire cet article en cliquant ici <<< vous y découvrirez combien de cashflow positif mon studio de 20m² engendre chaque mois grâce à la location saisonnière !

Si vous avez apprécié, n’hésitez pas liker notre article 🙂

Photo par keresi

Laisser un commentaire